Début de saison, premier retour des conditions au refuge de l’Aiguille des Glaciers !

Ça y est, la saison est officiellement lancée au Refuge Robert Blanc !

Après quelques jours de déneigement (4 mètres de neige au dessus du groupe électrogène ! merci les copains), d’installation du circuit d’eau (on a rêvé de raccords d’eau tout de même, c’est cocasse), d’un bon ménage de printemps dans le refuge, d’un héliportage aux petits oignons (sans jeu de mot)…  nous voilà enfin installés guillerets !

Après quelques jours passés là haut et suite aux retours des premiers randonneurs, voici enfin quelques informations croustillantes sur les conditions d’enneigement autour du refuge !

Le parking : la route est déneigée jusqu’aux Lanchettes (le bout du bout donc). On remercie chaleureusement la mairie de Bourg-Saint-Maurice qui s’est accordée parfaitement avec notre ouverture ! La neige fond à vue d’oeil en bas mais le chaussage n’est pas encore trop loin. Compter 15-20 mn de marche environ. L’ouverture de la route du Cormet de Roselend a été décalée au vendredi 24 mai. D’ici là, il faudra découvrir le beau pays tarin pour venir nous voir.

La montée jusqu’au Refuge : pareil, ça fond, ça fond mais il y a encore bien de la neige pour espérer monter à pied. Ski et raquettes sont nécessaires.

Dôme des Glaciers : cet itinéraire est en excellente condition et bien parcouru ces temps-ci. Le Glacier est bien bouché. Quelques crevasses apparentes mais rien de bien méchant. La trace est faite et passe au plus agréable.

Aiguille des Glaciers : pas de tentative fructueuse parvenue à nos oreilles à ce jour. Une cordée a tenté son ascension il y a une dizaine de jours : « face W en conditions correctes, les spits sont cachés par la neige. Arête N très chargée en neige pulvérulente, cornichée, improtégeable, rocher douteux sous la neige, on a buté ».

Mont Tondu : Une cordée dans le Snoopy il y a dix jours également (bravo à eux). Le couloir commence à goulotter. Quelques purges observées dans la journée dans le couloir et sur les faces du Tondu. L’arête entre le Mont Tondu et le Pain de Sucre est bien en neige et cornichée.

Le col du Tondu : quelques passages de cordées en montée et en descente. Les câbles de la fin (dans le sens de la montée) sont encore sous la neige ce qui oblige une traversée plutôt exposée mais apparemment protégeable. La corniche du haut a été cassée pour laisser un passage. Cependant le reste de la corniche est bien présent au-dessus des petites têtes dans la traversée.

Col de la Grande Ecaille : encore bien en neige. Crampons obligatoires. Quelques reptations en face S.

A bientôt !