Le Mont Tondu est également une belle classique pour débuter en alpinisme par son glacier ou l’arête nord-est. Dans ce cas on accède au col du Tondu depuis le refuge par un système de câbles.

Mais on y trouve également des courses d’arête plus techniques : l’arête sud-est et l’arête sud-ouest. Très peu fréquentées du fait de la qualité du rocher.

La Steph par contre est une superbe grande voie équipée récemment (novembre 2017) en face est que les amateurs du genre devraient d’empresser de découvrir!

© Xavier Cailhol/Philippe Foulon Alpinemag

  • Col du Mont Tondu et l’arête Nord-Est : PD. Un peu plus technique que l’arête des Lanchettes, un peu aérienne entre le Pain de Sucre et le sommet.
  • Couloir Est et arête Sud-Est : AD. Le plus souvent parcourue après avoir remonté le couloir est « Snoopy ». L’arête peut se prendre directement depuis le col de la Grande Écaille, mais rocher de piètre qualité.
  • Arête sud-ouest depuis le col d’Enclave : AD 4a III. Ne pas sous-estimer la longueur de cette course dans un rocher de piètre qualité, certains passages peu protégeables demandant un peu d’engagement.
  • la Steph : 13 longueurs, 6c>6a+ A0. Magnifique itinéraire qui gagne à être connu! Très bon équipement, plus espacé dans les longueurs faciles. Environ 6h pour la voie.
  • Tour et sommet du Mont Tondu : depuis le refuge, Mont Tondu par le Col du Mont Tondu et l’arête Est , descente sur les lacs Jovet, remontée au col d’Enclave et retour au parking des Lanchettes soit par le col de la Grande Ecaille, ou la combe de Bellaval. Itinéraire rando/alpi sauvage